Le Paraguay est considéré par beaucoup comme un potentiel point de convergence pour l’adoption des cryptomonnaies en raison des faibles coûts d’électricité et d’une fiscalité relativement douce. Le gouvernement a reconnu cette opportunité en faisant avancer la nouvelle législation autour des actifs numériques.

Le 25 mai, un projet de loi qui réglemente le trading, le mining et la garde des cryptomonnaies a été approuvé par le Congrès paraguayen par un vote de 40 contre 12. Le projet de loi doit maintenant être ratifié par le Sénat pour parvenir au président Mario Abdo Benítez.

Le projet de loi réglementant l’industrie et la distribution des cryptomonnaies est approuvé avec des modifications https://t.co/[email protected] @DipNacBuzarquis @CelsoKennedy @tadeorojasm @bachinunez_nuez @luchozacariasAP @carlitosrejala pic.twitter.com/AlQ0Dh914S
– Chambre des députés (@DiputadosPy) 25 mai 2022

S’il est ratifié, le projet de loi s’appliquera à toute personne ou organisation au Paraguay impliquée dans le mining, la commercialisation, le trading, le transfert, la production, la garde ou la gestion des cryptomonnaies et des fonctions connexes. La législation propose des garanties financières et juridiques aux entreprises et aux particuliers, tout en imposant des restrictions en matière de dépenses d’électricité et de fiscalité.

Par exemple, une traduction de l’article 11 du projet de loi indique : « Le mining de cryptomonnaies est reconnu comme une activité industrielle et innovante. Cette activité bénéficiera de tous les mécanismes et incitations prévus par la législation nationale. »

La réglementation n’est cependant pas venue sans résistance. La Banque centrale et la Commission du budget du Paraguay ont toutes deux exprimé leur désapprobation à l’égard des monnaies numériques, qualifiant le mouvement de « projet à haut risque et sans bénéfice pour l’État ». Cette déclaration s’est également accompagnée de l’habituelle suspicion que les cryptomonnaies aident les entreprises criminelles et augmentent considérablement les coûts de l’électricité.

À lire également : La plus grande banque numérique d’Amérique latine allouera 1 % au BTC et offrira des services d’investissement en cryptomonnaies

Le Paraguay est l’un des nombreux pays d’Amérique latine qui explorent activement la réglementation des actifs numériques. Le Salvador a amorcé la tendance à la légalisation en juin 2021 en reconnaissant le bitcoin (BTC) comme monnaie légale. Les autres pays ayant des discussions en cours sur la réglementation des cryptomonnaies sont le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Panama.